Reprenez votre sexualité en main

On dit souvent que le sexe est plus important pour nous les hommes que pour nos compagnes. Et contrairement à ce que nombre d’entre elles pensent, cette importance n’est pas liée à une nature primaire. En tout cas, le sexe, nous en avons besoin, si bien qu’en cas de problème, qui peut survenir chez n’importe lequel d’entre nous et qui empêche de passer à l’acte, nous pouvons sombrer dans une vraie déprime. Comment conserver une sexualité au top à tout âge, afin d’être et rester des mâles fiers de notre vie intime ?

Oui, le sexe est très important pour les hommes

Qu’on se l’avoue, le sexe, c’est sacré pour nous. Et les experts en sexologie vont en surprendre plus d’une. Car, contrairement à ce que l’ensemble des femmes est enclin à penser, on ne veut pas du sexe QUE pour assouvir nos besoins primaires. Et si les relations sexuelles de ces dernières ainsi que leur désir sont souvent déterminées par leurs sentiments, de notre côté, en fin de compte, nous ne sommes pas moins enclins à y mettre tout notre cœur pendant l’acte.

En effet, des scientifiques le confirment : pour nous, faire l’amour constitue un acte plus émotionnel à nos yeux qu’à ceux de nos partenaires. Voilà qui a bien de quoi remuer la terre. Pour mieux imager cette idée : en manque de sexe, nous sommes tous simplement en manque d’affection. Du coup, l’image de l’homme en tant qu’individu bestial qui saute tout ce qui bouge parce qu’il a « juste » envie de sexe ne semble plus tenir. Du moins, ce besoin plus grand est bien justifié.

Contrairement à ce que les plus grandes rumeurs disent, les hommes ne sont donc pas ces barbares avides de sexe et qui veulent du sexe à tout bout de champ. En effet, nous les hommes mettons un minimum d’émotions dans nos relations sexuelles, bien plus que nous le pensons même. Cela, bien qu’en effet, souvent, notre désir sexuel soit plus influencé par les circonstances, les faits extérieurs, que par nos sentiments. Compliqué pensent-elles.

Puissant comme un avion

Cependant, une idée commune veut donc que nous paraissions plus dépendants du sexe que nos homologues féminins. La raison apparente : faire l’amour est plus un exutoire émotionnel qu’instinctif. Le sexe nous permet d’exprimer nos émotions. Car, les femmes, elles font mieux la paire avec les mots.

Alors, comment ne pas comprendre que quand notre partenaire nous refuse un moment torride, nous nous sentons rejetés ? Et quand un problème lié à notre sexualité survient, les choses ne vont pas mieux : le stress nous guette et nous nous sentons impuissants. Ici des tuyaux pour nous aider à entretenir autant que faire se peut notre sexualité, à tout âge.

Vaincre les troubles de l’érection

Les troubles de l’érection sont l’un des principaux problèmes sexuels qui nous touchent. Ces troubles se manifestent tout simplement par une difficulté à avoir une érection bien que l’on soit excité. Ou encore par une difficulté à maintenir longtemps une érection pendant l’acte. Et non, vous n’êtes pas seul sur le bateau, entre 40 ans et 70 ans, ce type de problème touche même la moitié d’entre nous. Parfois, il s’agit de panne passagère, causée par une fatigue par exemple. Parfois, il s’agit d’une maladie chronique : tenter d’avoir un pénis raide devient un véritable parcours du combattant à chaque tentative de rapport.

Comment vaincre les troubles de l’érection et avoir une sexualité au top même après la quarantaine ? Grâce aux médicaments qui donnent une érection puissante et durable, souvent des gélules. Des produits à avaler, des solutions intra-urétrales, ou encore des injections intra-caverneuses. Un médecin sera à même de définir la solution faite pour chacun de nous.

Vous préférez les remèdes de grand-mère ? Après vérification de comptabilité avec notre  santé personnelle, on peut également traiter les troubles de l’érection au moyen de solutions naturelles comme le jus de grenade ou de pamplemousse, le poisson gras, l’huile de colza ou encore le cacao.

Champagne en amoureux

Vaincre l’éjaculation précoce

Deuxième problème sexuel auquel nous nous retrouvons confrontés au cours de notre vie d’homme et qui nous touche lorsqu’on est plus jeune : l’éjaculation précoce. Celle-ci étant une incapacité à contrôler le moment de l’éjaculation, donc une tendance à jouir plus vite, ce alors que les stimulations sexuelles s’avèrent minimes. Et qui n’est jamais frustré de ne pas tenir plus longtemps afin de satisfaire sa partenaire ? Mais ce problème qui survient chez 15% à 30% d’entre nous à un moment de l’expérience sexuelle peut donc être traité via des exercices à appliquer au quotidien et qui apprennent à garder le contrôle sur le moment de l’éjaculation :

  • Apprenons à mieux connaître notre corps en l’habituant aux caresses. Si vous le préférez, entraînez-vous directement avec l’aide de votre partenaire
  • On met en pratique l’exercice du Stop an Go : la masturbation directe où l’on apprend à stopper la montée de l’envie juste avant le pic de l’orgasme.
  • Un exercice connu de bien des femmes et par l’intermédiaire duquel notre partenaire peut contribuer à nous aider à lutter contre l’éjaculation précoce : la technique de l’anneau. On comprime le bas de notre sexe au moment où l’orgasme s’intensifie afin de réduire l’intensité de l’érection et ralentir aussi la venue de l’éjaculation.

Autres techniques pour retarder le moment de notre jouissance pendant l’acte : plus de moments intimes avec notre partenaire et au pire, consulter un sexologue qui peut prescrire des médicaments spécifiques, agissant notamment sur la moelle épinière.

Avoir un pénis plus grand

Comme de nombreux sujets, celui de rêver d’avoir un pénis plus grand reste tabou pour nombre d’entre nous. Mais, nombreux également ont pensé à voix haute qu’il est désormais à notre portée d’avoir un pénis plus grand d’au moins 4,5 cm au garde-à-vous. Une taille importante lorsqu’on sait que lorsqu’on a une taille classée standard (aux alentours des 13 cm), avec ces centimètres en plus, on peut toucher plus facilement le fameux point G de notre partenaire. Et qui n’a pas envie de faire monter sa chérie au 7ème ciel et devenir cet amour et amant dont elle fantasme ? Pour y arriver, en ayant donc un plus grand pénis, on utilise plus couramment les pilules pour agrandir le sexe. Certains préfèrent la chirurgie pour avoir un sexe plus gros et plus long. D’autres ont recours aux pompes à pénis ou encore aux crèmes à étaler sur ce dernier.

Pour ceux qui préfèrent les solutions plus naturelles, elles existent : une alimentation plus saine notamment. Manger moins gras améliore l’irrigation au niveau du sexe. Mangeons plus de protéines, fibres et nutriments naturels essentiels et la circulation du sang dans notre corps s’en réjouira. Faire du sport contribue aussi à avoir un pénis plus en forme, dans la mesure où cela renforce aussi la circulation du sang dans l’organisme. En plus, on adoptera un style de vie moins stressant, plus relaxant, et donc plus propice à une bonne irrigation au niveau de notre engin. Sinon, pour de meilleurs effets, il reste ces suppléments alimentaires qui favorisent l’érection et un allongement encore plus important après chaque utilisation et maintenu après le rapport.

Retrouvez les sommets

Vaincre la baisse de la libido

Nous avons plus besoin que nos femmes de faire l’amour, mais comme ces dernières, nous pouvons être touchés par une baisse de libido : un manque de désir sexuel. Oui, ne pas être excité malgré une envie réelle peut nous arriver. Ici, les causes sont souvent psychologiques : le stress, les disputes, le train-train peuvent inhiber notre désir. Mais lorsque ce manque persiste, le mal devient encore plus grand. On ne veut pas que notre vie de couple ni notre vie intime en pâtisse alors on se reprend et on reprend les choses en main.

En fait, cette diminution des pulsions sexuelles peut aussi être liée à notre âge, nos hormones notamment la testostérone, ou encore au pic de libido, que l’on atteint à nos 20 ans ! Ce qui est trop tôt comparé au pic que nos femmes atteignent même à la quarantaine seulement. Alors pour suivre le rythme et être au top, on opte pour la solution adaptée à notre cas : les suppléments testostérones, les pilules d’érection ou encore un meilleur mode de vie (plus sain et moins stressant). A ce sujet, nourrir une relation de couple plus favorable au quotidien s’avère également déterminant. La panne de désir se traite et souvent aussi, la solution réside dans notre imagination : apprenons à connaître ce que notre femme attend de nous au lit, demandons-le-lui et voyons que nous sommes toujours à la hauteur. Reste à essayer ensemble de nouveaux trucs pour pimenter l’action.